Outils personnels
contact

brancherouge@gmail.com

Compagnie de la Branche Rouge
chez Vincent Creusillet
35 rue du Pre-Saint-Gervais
75019 Paris

Se connecter


Mot de passe oublié ?
 
Vous êtes ici : Accueil Actualité

Actualité

← Précédent • Suivant →

Artisanat forestier à l'Espace Rambouillet

La Compagnie a présenté les 13 et 14 septembre 2014 à l'Espace Rambouillet des ateliers sur le thème de l'exploitation des ressources forestières autour de l'an Mil

Le week-end du 13 et 14 septembre, la Compagnie a présenté dans le cadre des 20 ans de l'Espace Rambouillet son artisanat centré sur l'exploitation traditionnelle des ressources forestières.

Notamment, l'exploitation du cerf (tannage de la peau, utilisation des tendons, tabletterie de bois et d'os); le travail du bois, la teinture à partir de copeaux de chêne et la cuisson du charbon.

Six trous de poteaux

Six trous de poteaux c'est tout ce qu'il reste d'une maison du haut moyen-âge plus de mille en plus tard... documentaire : http://youtu.be/A4-F0xByK1M

"Six trous de poteaux c'est tout ce qu'il reste d'une maison du haut moyen-âge plus de mille en plus tard. C'est aussi sur ces traces que se basent vingt artisans et reconstitueurs pour reconstruire cette maison à l'identique avec des techniques et des outils historiques. ..."

Ce documentaire réalisé par "les films de la trame" retrace notre travail d'expérimentation pour reconstruire une maison de l'an mil à Lainsecq en Bourgogne.

 

Atelier textile Pont de l'Arche

C'est notre atelier textile, on présente du filage, du tissage, du feutrage, du naalbinding...

Atelier textile Pont de l'Arche
Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale…

3 et 4 avril 2010 : Week-end expérimentation Âge du fer

3 et 4 avril, la Branche Rouge organisait plusieurs expérimentations à Lainsecq.

Un abri a été édifié à proximité de la maison à 6 trous de poteau construite cet été. Il a été monté en quatre heures par six personnes, à partir de perches et de bois fendu. Le toit à été chaumé (60 bottes de roseau) les deux parois exposées aux vents dominants ont été couvertes de clayonnage.

Le four à verre à été élaboré à partir de sources gauloises et gallo-romaines : sources archéologiques (fouilles bretonnes : sols) et  sources iconographiques (pièce d'iconographie gallo-romaine représentant un souffleur de verre et son petit four). Ces sources ont été croisées avec des observations ethnologiques sur des fours utilisés encore aujourd'hui par les perliers en Anatolie (fours plus grands, prévu pour le travail de 6 à 8 personnes). L'emprise du four est de 85 cm de diamètre. La base est creusée dans le sol (d'environ 20 cm), l'édicule mesure 1 m 20 de hauteur. Il a été élaboré à partir d'argile, de paille, de sable et de crottin de cheval, en 6 heures environ par 6 personnes.

Les bûches sont introduites sur l'avant du four dans une voûte prévue à cet effet. Le four possède trois espaces de travail et une évacuation d'air sur le dessus. Ces ouvertures peuvent toutes être refermées si besoin grâce à des plaque d'argile prévues à cet effet. La disposition du four permet une circulation d'air qui attise le foyer. Ce four étant destiné à la fabrication de perles, les ouvertures permettant de travailler sont de taille modeste.

Ces expérimentations ont été menées par Souheil, Jérome, Sébastien, Florence, Coralie, Guillaume Druzhina-Hansa) et Olivier (un reconstitueur d'une association Québécoise).

Pendant ce temps l'atelier teinture a mené des expériences de teintures naturelles à la peau d'oignon, à la chair d'oignon, achillée, tanaisie, feuilles de ronce, armoise et à la garance (ces expérimentations ont été menées par Delphine, Bénédicte, Coralie, Alexandra et Laurette)

Voir les photos

3 au 12 Juillet 2009 : Construction d'une maison à 6 trous de poteau et toit à double pente en Bourgogne

La Branche Rouge expérimente une construction de maison An Mil

La Branche Rouge expérimente une construction de maison à 6 trous de poteaux et toit à double pente : un modèle de maison que l'on pouvait retrouver en l'an mil en Bourgogne. Les matériaux : 6 troncs de sapins coupés sur place, des roseaux récoltés dans un étang proche pour le chaume, de la paille, de la terre et de l'argile de Saint Amand. L'ensemble des matériaux provient des environs du lieu de construction. Les outils utilisés sont dans la mesures du possibles des outils d'époque reconstitués ou des outils à mains proches des outils utilisés en l'an mil: Pèles, pioches, brouette pour le terrassement; haches, doloires, herminettes pour fabriquer des poutres à partir des troncs; Scies à main, maillets ciseaux pour travailler le bois; Serpettes pour couper les roseaux du chaume; couteau ou hachette pour fabriquer des chevilles... quelques outils inventés plus tardivement (scies à deux personnes), le seul outil électrique utilisé à été une perceuse (utilisée pour percer les trous pour cheviller). Nous étions entre 23 et 26 personnes durant 10 jours pour construire la maison. Des associations amies : Druzhina Hansa, les Forges de Midgard, Leita At Bardagi, sont venues nous aider sur l'ensemble du projet ou pour quelques jours. --> Voir les photos

Actions sur le document